Résolution 1502 du Conseil de sécurité des Nations Unies

Résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies 1502 , adopté à l’ unanimité le 26 Août 2003, après avoir rappelé les résolutions 1265 (1999), 1296 (2000) et 1460 (2003), le Conseil a condamné la violence contre les travailleurs humanitaires et a appelé tous les États à faire en sorte que de tels incidents ne ne reste pas impuni. [1]

Le vote sur la résolution, proposé par le Mexique , a été retardé en raison de l’opposition des États-Unis concernant l’inclusion d’un libellé relatif à la Cour pénale internationale , que ce dernier n’a pas reconnu; les références à la cour ont été retirées plus tard. [2]

Résolution

Observations

Le Conseil de sécurité a réaffirmé qu’il était le premier responsable du maintien de la paix et de la sécurité internationales et du respect du droit international humanitaire . [3] Il s’est félicité des résolutions de l’ Assemblée générale concernant la protection du personnel des Nations Unies et du personnel humanitaire. Dans le même temps, le personnel des Nations Unies et le personnel humanitaire ont été invités à respecter les lois du pays dans lequel ils opéraient.

Le préambule de la résolution soulignait également l’existence de restrictions à l’encontre des attaques dirigées contre le personnel de maintien de la paix des Nations Unies ou le personnel humanitaire, qui constituaient des crimes de guerre . [4] Des attentats perpétrés dans le monde contre des membres du personnel des Nations Unies, des organisations associées et des organisations humanitaires, notamment des attentats à la bombe perpétrés devant le siège de la Mission d’assistance des Nations Unies en Iraq le 19 août 2003, ont suscité des préoccupations .

Actes

La résolution exprime une forte condamnation de toutes les violences auxquelles ont été exposées les personnes impliquées dans les opérations humanitaires, y compris les attaques contre les convois et le pillage de leurs biens. Il a exhorté tous les États à veiller à ce que de tels crimes ne restent pas impunis, en réaffirmant l’obligation des parties impliquées dans un conflit armé de se conformer au droit international . [5] Les parties ont été invitées à garantir l’accès sans entrave du personnel humanitaire aux personnes ayant besoin d’assistance, à garantir leur sécurité et leur liberté de mouvement et à faciliter leur utilisation. Le Conseil était déterminé à faire en sorte que de telles mesures soient respectées: [6]

a) priant le Secrétaire général de demander l’inclusion des principales dispositions de la Convention sur la sécurité du personnel des Nations Unies et du personnel associé et de faire en sorte que les pays y adhèrent ;
b) Encourageant le Secrétaire général à porter à l’attention du Conseil de sécurité des cas de refus d’ assistance humanitaire ;
c) délivrer des déclarations de risque exécutoire en vertu de la Convention.

Enfin, le Secrétaire général Kofi Annan a été chargé d’aborder la question de la sûreté et de la sécurité du personnel humanitaire et des Nations Unies et du personnel associé dans ses rapports au Conseil, y compris des recommandations sur la manière de prévenir les incidents futurs et de poursuivre les auteurs. cas de violence.

Voir aussi

  • Attaques contre les travailleurs humanitaires
  • Principes humanitaires
  • Liste des résolutions 1501 à 1600 du Conseil de sécurité des Nations Unies (2003-2005)

Références

  1. Jump up^ “Le Conseil de sécurité exprime une forte condamnation de la violence contre les travailleurs humanitaires, appelle à l’action pour assurer leur sécurité” . Les Nations Unies. 26 août 2003.
  2. Jump up^ Barrow, Greg (27 août 2003). “L’ONU renforce la protection des travailleurs humanitaires” . BBC News .
  3. Aller^ McCormack, T .; McDonald, Avril (2006). Annuaire du droit international humanitaire – 2003, volume 6; Volume 2003 . La presse de l’Universite de Cambridge. p. 287. ISBN  978-90-6704-203-1 .
  4. Aller en haut^ Hoffman, Peter J .; Weiss, Thomas George (2006). Épée et pommade: affronter de nouvelles guerres et crises humanitaires . Rowman et Littlefield. p. 174. ISBN  978-0-7425-3978-5 .
  5. Aller en haut^ Kirgis, Frederic L. (2003). “Résolution 1502 du Conseil de sécurité sur la protection du personnel humanitaire et du personnel des Nations Unies”. Société américaine de droit international .
  6. Aller^ Bouchet-Saulnier, Françoise; Brav, Laura; Olivier, Clémentine (2007). Le guide pratique du droit humanitaire (2e éd.). Rowman et Littlefield. p. 154.ISBN  978-0-7425-5496-2 .

Leave a Reply

Your email address will not be published.